Derniers Albums

- Motocross AMPL à Warsage

- Motocross AMPL à Wardin

- Spirit Of Georges Jobé à Retinne

- Motocross AMPL à Grandvoir

- Off Road Racing Day à Chimay

L'Avenir

- Coupe de l'Avenir à Baisieux les 01 et 02 Octobre

- BOXC à Honville le 16 Octobre


Supermoto à Chimay - Victoire d'un Romain

Dernière journée du championnat de Belgique de Supermoto à Chimay. Sous  la dénomination Off Road Racing Day, les organisateurs avaient également prévu de l’Enduro, une balade gourmande pour les routards et un peu de trial en démonstration. La piste est tracée sur une partie de la route en dur et s’en va zigzaguer dans les prairies avoisinantes. Sur les portions en terre, la poussière est plutôt envahissante. Un bon arrosage la veille aurait été préférable. Déjà titré à Battice, Kévin Vieillevoye montera 2 fois sur le podium mais c’est Romain Kaivers qui parviendra à devenir le plus rapide de la bande et réalisera un beau doublé. Sébastien Bouillon ( 3+3 ) complète le podium. Présent sur le circuit chimacien, Rodrig Thain, ( N° 26 ) alias « Hot Rod ». Champion d’une coupe du monde d’Enduro, le nordiste bleu-blanc-rouge ( comme les couleurs de la Chimay !! ) a également été vice-champion des USA en Supercross. Il finira dans le Top 5 d’une journée qui s’est achevée sous la pluie et il est vrai que depuis quelques semaines, elle ne nous manquait pas vraiment. Et n'oublions pas les Quads !! Saluons le dynamisme du club de Chimay qui a organisé 4 beaux rendez-vous cette année.

Kévin Vieillevoye est devenu le nouveau Champion de Belgique Supermoto

Romain Kaivers s'est élevé

vers une double victoire

AMPL - Motocross à Grandvoir

Retour sur le très beau circuit de Grandvoir pour l’avant dernière journée AMPL, saison 2016. Le but pour de nombreux pilotes étaient de grappiller encore de précieux points car disons-le d’emblée, c’est à Moircy le 24 septembre que tout se jouera. La famille Brevers était à la fête puisque Laurent s’impose par deux fois chez les Experts. Un peu plus tard en Inters, c’est le fiston Ludovic (Mx2) qui mettra tout le monde d’accord en s’adjugeant également les 2 débats de façon autoritaire. Vilvorder ou Weigert ? Thomas ou Frédéric ? La grosse question pleine d’incertitude de cette fin de championnat pour le titre chez les ténors de la fédération. Ces 2 hommes n’ont pas gagné à Grandvoir mais se tiennent toujours dans un mouchoir. Avantage aux points pour Vilvorder et à Moircy, Weigert n’aura pas trop le choix , il devra battre son adversaire direct. Le taux d’adrénaline va encore monter d’un cran. La peur de perdre allié à l’euphorie de la gagne vous entrainent vers des ressentis qui vous paralyse ou au contraire, accroit ce sentiment de force ou plus rien ne peut vous arriver sauf l’accessit numéro 1. Dans ce contexte de double adversité et dans une ambiance propice à l’émulation du surpassement de soi, c’est à Moircy que tout se jouera …

Rony Wirtz remporte la 1ère manche Seniors

Laurent Brevers réalise le doublé chez les Experts

Au motocross c'est aussi le rendez-vous des copains

Coupe de l'Avenir - 45ème Anniversaire

La coupe de l’Avenir, 45ème du nom se déroulera les 01 et 02 octobre sur le circuit de la ferme des Monts dans l’entité de Baisieux. Une coupe de l’Avenir se déroule sur le même principe qu’un motocross des nations à savoir 3 jeunes pilotes par équipes pour 3 courses disputées le même jour. L’idée germa dans l’esprit de Joël Robert et les premières courses virent le jour en 1967 sur le circuit de Jamioulx. Après quelques années « sans », l’épreuve prend ses quartiers à Angreau puis migrera au fil des ans sur des sites provisoires pour s’établir aujourd’hui sur le magnifique circuit des Monts de Baisieux. En 2006, la Coupe 85cc est venue se greffer aux épreuves Open et en 2014 les petites 65cc furent invitées à la fête. L’an passé, Liam Everts termina second. En 2015 la Belgique accrochait une 20ème breloque sur les tablettes de cette prestigieuse épreuve d'où émergera la toute 1ère fois de son existence un certain Gaston Rahier. 11 vainqueurs, dont 7 pilotes belges sont devenus par la suite des champions du monde. C'est pas de la référence ça !!

En 2015 notre équipe Belge remporta la Coupe 

Racing 2016 - Des Champions sont déjà connus


Il faudra encore attendre quelques semaines pour connaître les nouveaux champions du monde en vitesse pure 
mais dans certaines disciplines, les verdicts sont tombés. Avec 14 victoires d’affilée et 18 doublés, 
le Hollandais Jeffrey Herlings ( KTM ) se coiffe d’une nouvelle couronne en motocross Mx2. 
Dans cette catégorie on retrouve Brent Van Doninck, 1er pilote belge qui clôture la saison à une 
modeste 15ème position. Avec 90 points d’avance sur l’Italien Cairoli, le Slovène Tim Gasjer ( Honda ) 
remporte les lauriers de la gloire en Mxgp. Dans le Top 10 on retrouve 3 pilotes belges : 
Jérémy Van Horebeek ( Yamaha ) en 6ème position, Clément Desalle ( Kawasaki ) 8ème et un peu en 
retrait au 11 rang de la classe, Kévin Strijbos ( Suzuki ). En Endurance, le SERT 
( Suzuki Endurance Racing Team ) accroche une 15ème étoile dans la constellation Suzuki. 
Le palmarès de ce team dirigé par l’inamovible Dominique meliand est tout bonnement impressionnant. 
Toujours en Endurance, notre compatriote Grégory Fastré remporte une magnifique médaille et le 
bronze est aussi une jolie couleur.  Mais qui viendra à bout de Toni Bou ? Je sais pas m’sieur !! 
C’est la 10ème fois consécutive qu’il remporte le championnat du monde de Trial. 
On appelle cela hégémonie ou suprématie, c’est comme vous voulez !
Il faudra encore attendre quelques semaines pour connaître les nouveaux champions du monde en vitesse pure 
mais dans certaines disciplines, les verdicts sont tombés. Avec 14 victoires d’affilée et 18 doublés, 
le Hollandais Jeffrey Herlings ( KTM ) se coiffe d’une nouvelle couronne en motocross Mx2. 
Dans cette catégorie on retrouve Brent Van Doninck, 1er pilote belge qui clôture la saison à une 
modeste 15ème position. Avec 90 points d’avance sur l’Italien Cairoli, le Slovène Tim Gasjer ( Honda ) 
remporte les lauriers de la gloire en Mxgp. Dans le Top 10 on retrouve 3 pilotes belges : 
Jérémy Van Horebeek ( Yamaha ) en 6ème position, Clément Desalle ( Kawasaki ) 8ème et un peu en 
retrait au 11 rang de la classe, Kévin Strijbos ( Suzuki ). En Endurance, le SERT 
( Suzuki Endurance Racing Team ) accroche une 15ème étoile dans la constellation Suzuki. 
Le palmarès de ce team dirigé par l’inamovible Dominique meliand est tout bonnement impressionnant. 
Toujours en Endurance, notre compatriote Grégory Fastré remporte une magnifique médaille et le 
bronze est aussi une jolie couleur.  Mais qui viendra à bout de Toni Bou ? Je sais pas m’sieur !! 
C’est la 10ème fois consécutive qu’il remporte le championnat du monde de Trial. 
On appelle cela hégémonie ou suprématie, c’est comme vous voulez !!

Il faudra encore attendre quelques semaines pour connaître les nouveaux champions du monde en vitesse pure mais dans certaines disciplines, les verdicts sont tombés. Avec 14 victoires d’affilée et 18 doublés, le Hollandais Jeffrey Herlings ( KTM ) se coiffe d’une nouvelle couronne en motocross Mx2. Dans cette catégorie on retrouve Brent Van Doninck, 1er pilote belge qui clôture la saison à une modeste 15ème position. Avec 90 points d’avance sur l’Italien Cairoli, le Slovène Tim Gasjer ( Honda ) remporte les lauriers de la gloire en Mxgp. Dans le Top 10 on retrouve 3 pilotes belges : Jérémy Van Horebeek ( Yamaha ) en 6ème position, Clément Desalle ( Kawasaki ) 8ème et un peu en retrait au 11ème rang de la classe, Kévin Strijbos ( Suzuki ). En Endurance, le SERT ( Suzuki Endurance Racing Team ) accroche une 15ème étoile dans la constellation Suzuki. Le palmarès de ce team dirigé par l’inamovible Dominique meliand est tout bonnement impressionnant. Toujours en Endurance, notre compatriote Grégory Fastré remporte une magnifique médaille et le bronze est aussi une jolie couleur.  Mais qui viendra à bout de Toni Bou ? Je sais pas m’sieur !! C’est la 10ème fois consécutive qu’il remporte le championnat du monde de Trial. On appelle cela hégémonie ou suprématie, c’est comme vous voulez !!

Moins médiatisé mais tout aussi spectaculaire, l'Enduro à aussi son World Champion en la personne de Matthew Philipps ( Sherco ). Il a 23 ans et de nationalité Australienne. ( Photos : Internet )

Il faudra encore attendre quelques semaines pour connaître les nouveaux champions du monde en vitesse pure 
mais dans certaines disciplines, les verdicts sont tombés. Avec 14 victoires d’affilée et 18 doublés, 
le Hollandais Jeffrey Herlings ( KTM ) se coiffe d’une nouvelle couronne en motocross Mx2. 
Dans cette catégorie on retrouve Brent Van Doninck, 1er pilote belge qui clôture la saison à une 
modeste 15ème position. Avec 90 points d’avance sur l’Italien Cairoli, le Slovène Tim Gasjer ( Honda ) 
remporte les lauriers de la gloire en Mxgp. Dans le Top 10 on retrouve 3 pilotes belges : 
Jérémy Van Horebeek ( Yamaha ) en 6ème position, Clément Desalle ( Kawasaki ) 8ème et un peu en 
retrait au 11 rang de la classe, Kévin Strijbos ( Suzuki ). En Endurance, le SERT 
( Suzuki Endurance Racing Team ) accroche une 15ème étoile dans la constellation Suzuki. 
Le palmarès de ce team dirigé par l’inamovible Dominique meliand est tout bonnement impressionnant. 
Toujours en Endurance, notre compatriote Grégory Fastré remporte une magnifique médaille et le 
bronze est aussi une jolie couleur.  Mais qui viendra à bout de Toni Bou ? Je sais pas m’sieur !! 
C’est la 10ème fois consécutive qu’il remporte le championnat du monde de Trial. 
On appelle cela hégémonie ou suprématie, c’est comme vous voulez !!

 

Il faudra encore attendre quelques semaines pour connaître les nouveaux champions du monde en vitesse pure 
mais dans certaines disciplines, les verdicts sont tombés. Avec 14 victoires d’affilée et 18 doublés, 
le Hollandais Jeffrey Herlings ( KTM ) se coiffe d’une nouvelle couronne en motocross Mx2. 
Dans cette catégorie on retrouve Brent Van Doninck, 1er pilote belge qui clôture la saison à une 
modeste 15ème position. Avec 90 points d’avance sur l’Italien Cairoli, le Slovène Tim Gasjer ( Honda ) 
remporte les lauriers de la gloire en Mxgp. Dans le Top 10 on retrouve 3 pilotes belges : 
Jérémy Van Horebeek ( Yamaha ) en 6ème position, Clément Desalle ( Kawasaki ) 8ème et un peu en 
retrait au 11 rang de la classe, Kévin Strijbos ( Suzuki ). En Endurance, le SERT 
( Suzuki Endurance Racing Team ) accroche une 15ème étoile dans la constellation Suzuki. 
Le palmarès de ce team dirigé par l’inamovible Dominique meliand est tout bonnement impressionnant. 
Toujours en Endurance, notre compatriote Grégory Fastré remporte une magnifique médaille et le 
bronze est aussi une jolie couleur.  Mais qui viendra à bout de Toni Bou ? Je sais pas m’sieur !! 
C’est la 10ème fois consécutive qu’il remporte le championnat du monde de Trial. 
On appelle cela hégémonie ou suprématie, c’est comme vous voulez !!

 

Il faudra encore attendre quelques semaines pour connaître les nouveaux champions du monde en vitesse pure 
mais dans certaines disciplines, les verdicts sont tombés. Avec 14 victoires d’affilée et 18 doublés, 
le Hollandais Jeffrey Herlings ( KTM ) se coiffe d’une nouvelle couronne en motocross Mx2. 
Dans cette catégorie on retrouve Brent Van Doninck, 1er pilote belge qui clôture la saison à une 
modeste 15ème position. Avec 90 points d’avance sur l’Italien Cairoli, le Slovène Tim Gasjer ( Honda ) 
remporte les lauriers de la gloire en Mxgp. Dans le Top 10 on retrouve 3 pilotes belges : 
Jérémy Van Horebeek ( Yamaha ) en 6ème position, Clément Desalle ( Kawasaki ) 8ème et un peu en 
retrait au 11 rang de la classe, Kévin Strijbos ( Suzuki ). En Endurance, le SERT 
( Suzuki Endurance Racing Team ) accroche une 15ème étoile dans la constellation Suzuki. 
Le palmarès de ce team dirigé par l’inamovible Dominique meliand est tout bonnement impressionnant. 
Toujours en Endurance, notre compatriote Grégory Fastré remporte une magnifique médaille et le 
bronze est aussi une jolie couleur.  Mais qui viendra à bout de Toni Bou ? Je sais pas m’sieur !! 
C’est la 10ème fois consécutive qu’il remporte le championnat du monde de Trial. 
On appelle cela hégémonie ou suprématie, c’est comme vous voulez !!

Spirit of Georges Jobé - Hommage au Champion

Combatif face à la maladie, Georges Jobé s’est éteint le 19 décembre 2012. 4 ans déjà !! Dans son fief Liégeois, un hommage lui a été rendu et quoi de plus beau que d’organiser un w-e de motocross qui plus est, sur son terrain privé situé à Retinne. Journées de mémoires non compétitives que les enfants de Georges, Maïté et Vick ont à cœur de voir renaître chaque année. J’avais rencontré la fille de notre champion lors du dernier Enduropale du Touquet. Nous avons échangé quelques mots à propos de ce « Spirit of Georges Jobé » tout en m’invitant à venir le découvrir et par la même occasion, immortaliser en images ce w-e pas comme les autres. Quelques centaines de pilotes ont donc rejoint le "circuit du Bidlot" et parmi eux j'ai pu croiser Kévin Vieillevoye, Jérémy Delincé ou encore Thierry Godfroid. Intense moment d'émotions lors de la minute " Full Gaz ". J'ai vu des durs verser quelques larmes. Tous ces motocrossman étaient suivi de près et filmés par les drones radioguidés confiés aux mains d'experts dans ce domaine, l'équipe de www.1ib.be . Et bien sur, on en parle sur mxmag. Georges, tu peux être fier de tes enfants. A plus champion !!



Chaque année Vick et Maïté Jobé rendent hommage à leur papa

La minute " Full Gaz " fût intense en émotions

AMPL - Motocross à Wardin

Dernier motocross AMPL de l’été météorologique sur le circuit de Wardin à quelques encablures de la frontière Luxembourgeoise. Par rapport à l’an passé, le circuit a été modifié. Le tracé a été amputé d’une petite zone peu fréquentée par le public au profit de quelques boucles supplémentaires plus proche d’une assistance plus parsemée que l’an dernier. Les chaleurs torrides de ces derniers jours ont peut-être incités certains à flâner le long d’un bassin de natation plutôt que de s’engouffrer dans l’ambiance chaude et poussiéreuse d’un motocross. En Inters, Frédéric Weigert ( 3+3 ) vire en tête de la 1ère manche mais chute dès les 1er hectomètres. Thomas Vilvorder ( 1+1 ) ne l'attendra pas et filera vers une victoire qu'il rééditera lors de l'ultime course de la journée. La fin de saison s'annonce palpitante car ces 2 hommes en tête du championnat se tiennent  dans un mouchoir de poche. Steve Thielens en forme également, terminera 2x second. Les prochaines courses made in AMPL se dérouleront du 03 au 04 septembre sur le circuit Gaumais de Willancourt. Résultats sur : www.ampl.be

Thomas Vilvorder s'impose dans les 2 manches Inters

Pétition pour sauvegarder le circuit de Recht

Le motocross est de nouveau mis à mal car la survie du circuit et à fortiori l'épreuve AMPL de Recht est menacée. La commune de Saint-Vith envisage l'aménagement d'un nouveau ravel qui malheureusement passerait au beau milieu du circuit. Un ravel est utilisé chaque jours par des piétons, Joggeurs, cyclistes tandis que le motocross n'occupe les lieux qu'un w-e par an. Ce qui n'arrange pas nos affaires. Espérons une issue favorable à ce dossier et pour " booster " les revendications du moto club de Recht, signez la pétition via le lien suivant. Signer la pétition. Merci pour eux ...

GP de Tchéquie à Brno - Peugeot inaugure

Sous la pluie du Grand Prix de Tchéquie à Brno, le pilote Ecossais John McPhee à remporté sa 1ère victoire en catégorie moto3 et offre par la même occasion un 1er succès pour la marque Peugeot ( Groupe Mahindra ). 9 pilotes ont tâté du bitume pendant la course et parmi eux, Brad Binder, leader provisoire au championnat. A 3 tours de l’arrivée, McPhee est pourtant passé tout près de la correctionnelle en évitant la chute de toute justesse sur une piste détrempée. Avec 12 secondes d’avance en fin de course, il n’avait plus qu’à « dérouler » tranquillement jusqu’au drapeau à damiers. Peugeot est un pionnier de l’industrie automobile et son 1er deux roues est fabriqué en 1901. Quelques modèles phares seront vendus à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. Bien plus discrètes en compétition 2 roues, la marque française a intégré depuis cette année le monde des GP de vitesse avec le même ADN mécanique que les machines de Mahindra Racing mais dans une structure indépendante. Le lion n’a peut-être pas fini de rugir !! Photos : Internet

Les 6 Heures de Francorchamps - Et de deux pour le duo Fissette-Fastré

Nouvelle édition des 6 heures motos sur le circuit de Francorchamps disputée ce 14 août. Essais ainsi que la course réduits à une seule journée et qui ne fait pas que des heureux parmi les 66 teams inscrits. Déjà victorieux en 2015, le duo Fissette-Fastré s’impose une nouvelle fois au guidon de leur Suzuki GSX-R 1000. Un modèle qui ne dispose pas des dernières technologies électroniques par rapport à la concurrence mais une machine confiée à des mains expertes qui savent ce que piloter veut dire. Et pour ceux qui l’ignorent, Greg Fastré est actuellement en tête du championnat du monde d’Endurance ( EWC ).Le départ est perturbé par un accrochage et la chute de quelques motos. Dans la mésaventure, un commissaire est blessé et imposera la sortie du safety car. Les places d’honneur alterneront en fonction des aléas de la course semée d’imprévus. Parmi elles, la chute de Michel Nickmans dans le raidillon qui sonnera l’abandon de la Yamaha du Team Zone Rouge Campus. Le pilote s’en sortira sans gros bobos. Cette course unique réservée aux motos modernes s’est déroulée sous un soleil omniprésent mais devant une assistance plutôt parsemée, dommage !! Car, réentendre vrombir toutes ces magnifiques machines sur le circuit Spadois nous rappelle immanquablement l’ambiance des  défuntes 24 heures de Liège qui nous manquent toujours autant. 

Comme en 2015 ( photos ) Marc Fissette et Grégory Fastré remportent les 6 Heures de Francorchamps

AMPL - Motocross à Warsage

Reprise du championnat AMPL après quelques jours de vacances et l’annulation du motocross de Wéris qui devait désigner le vainqueur de la mini cup 125cc. C’est donc sur le très beau circuit naturel de Warsage que le verdict est tombé. Vainqueur autoritaire de la course, Ludovic Brevers remporte donc ce petit trophée disputé en 3 manches sur 3 circuits distincts. Tous les ingrédients était réunis pour faire de cette journée une réussite et elle le fut. Une belle pléiade de pilotes, des spectateurs par centaines, du soleil toute la journée et des courses qui se sont enchainées à un rythme soutenu pour clôturer ce beau dimanche à la tombée du jour. La configuration du tracé a permis aux amateurs de saut en hauteur de s'en donner à coeur joie. Au bord du circuit, Jeff Goblet en admirateur averti. Blessé cette année, cet enduriste confirmé au palmarès national élogieux prépare doucement sa saison 2017. Présent également, Christian Rouxhet, champion de Belgique Monobike et amateur de motocross. Résultats des épreuves sur : www.ampl.be

A Warsage Ludovic Brevers s'est envolé vers la victoire et remporte la Mini-Cup 125cc

Motocross Namur Legend - Retour vers le passé ...

Après une édition 2014 disputée sur l’esplanade de la citadelle de Namur, la seconde édition du motocross Namur Legend a été organisée à Erpent, à un jet de pierre de la capitale wallonne. Le circuit est plutôt court et il est implanté dans un petit espace vert assez vallonné et panoramique à 100%. Qui dit « Legend » dit retour vers le passé. Modernité s’abstenir car les machines présentes ici avaient toutes un âge respectable et certaines marques ont disparues de notre horizon motocycliste à crampons depuis belle lurette. BSA – Maico – Aspes – Ossa – Bultaco entres autres ont laissé des empreintes indélébiles dans l’histoire du motocross. Quel plaisir pour moi de réentendre vrombir une Honda Elsinor 250cc de 1979. Pensez donc !! elle était mienne quand je roulais à l’AMPL au début des années 80. Le public était venu nombreux et l’organisation n’a souffert d’aucune faille. Une petite exposition d’anciennes motos a attiré plus d’un regard et un spectateur est même venu voir le spectacle avec sa Munch4. Une bécane allemande d’une extrême rareté que l’on croise sur sa route tous les 20 ans. La moyenne d’âge des motos présentes à Erpent en fait !! Et oui, la journée fût belle et je vous l'avais dit, les plus chanceux d'entres vous apparaissent dans une galerie photos sur mxmag.be

Au guidon de machines modernes ou anciennes, Laurent Lacasse (54) s'imposent encore et toujours. Il signe plusieurs victoires à Erpent.

Hé les jeunes !!

Ca vous dit des noms comme : Maico - BSA - Matchless - Ossa - Portal ...? Non ? Ce sont d'anciennes marques de motos de cross qui ont labouré les circuits pendant des décennies. " Nous on connais les Japonaises et les KTM ". C'est vrai que les machines du pays du soleil levant font partie du décors off road depuis belle lurette. KTM aussi mais elles étaient plus discrètes. Honnêtement, je ne les trouvais pas belle, voir très moche. Comment peut-on rouler vite avec ça !? Aujourd'hui elles se ressemblent toutes. Au temps des sixties le clônage n'existait pas encore. Côté design, les KTM et autre Husqvarna n'avaient rien à voir avec les lignes douces et fluides des motos made in Japan. Mais, quand Guy Heinen est arrivé en Inters à l'AMPL en 1982 assis sur son Autrichienne, il a mis la raclée à tout le monde. 8 doigts sur son guidon et les 2 autres dans le nez ...Hé oui les jeunes, les motos c'est un peu comme les filles. y a pas que la beauté qui compte !!

Classic Bikes à Chimay - Un Bel Anniversaire

Second rendez-vous de l'été pour les amateurs de courses motos à l'ancienne sur le circuit de Chimay qui fêtait cette année son 90ème anniversaire. L'engouement pour ces épreuves dites " Classic " est toujours grandissant. Les prairies son remplies de caravanes venues de Belgique, de France, d'Allemagne et comptent aussi une imposante colonie Britannique. Installées sous un chapiteau, une splendide collection de motos au passé glorieux étaient exposées. Les courses se sont disputées dans une ambiance estivale enfin retrouvée. Atmosphère d'époque aux senteurs d'huile de ricin et la soif étanchée à l'eau mais aussi grâce au célèbre breuvage local, la Chimay. Ajoutez à cette recette un peu de Rock and Roll, quelques pannes imprévues et de la débrouille pour réparer et vous plongerez illico dans une ambiance comme nul part ailleurs. La moyenne d'âge des pilotes imposent le respect et tout ce petit monde gravite autour d'une même sphère, la planète " Fraternité ". moi je dis, Joli !!!

A signaler aussi l'accueil réservé aux photographes accrédités. Boissons et repas chaud offert et là je dis, merci !!

Kenan + H2R = 400 Km / Heure

On ne présente plus la Kawasaki 1000cc H2R. Taillée pour pulvériser tout ce qui roule avec son moteur boosté et les 325 chevaux de course qu'il développe. Cette moto est capable d'atteindre les 400 km / heure mais qui choisir pour réaliser l'exploit. Quel homme serait assez fou ou lucide pour ouvrir en grand la poignée de gaz de cette dantesque machine ? La réponse, Kenan Sufuoglu. Quadruple champion du monde en Supersport et toujours très actif dans sa catégorie fétiche. La suite en vidéo via motoplanète en cliquant : ICI

Photos : Internet