Derniers Albums

- Le salon de Bruxelles côté motos

- Bourse Motos Retros Famenne à Marche

- L'Enduropale du Touquet

Pilotes Memories - A la mémoire de ces hommes et de nos copains trop tôt disparus

L'Avenir

L'Avenir

- Le salon de Mons les 12 et 13 mars

- Les 4 Heures de Liège Classics + Rac Trophy

  à Mettet les 28 et 29 Mai


L'Enduropale du Touquet - Et de 3 pour Adrien Van Beveren

Avec un nom qui sent bon la Flandre Française, Adrien Van Beveren a remporté pour la 3ème fois consécutive l’Enduropale du Touquet. Ce n’est pas vraiment une surprise puisqu’il était pointé parmi les grands prétendent à la victoire mais il y a eu match et il ne s'agissait pas de traîner dans les dunes . 6ème du dernier Dakar, il était revenu de son voyage en Amérique Latine, renforcé et plus affuté que jamais. Un succès empreint d’émotions et qu’il a savouré jusqu’aux larmes sur la ligne d’arrivée. Dans son sillage, le belge Axel Van De Sande monte pour la 1ère fois de sa carrière sur le podium de cette épreuve on ne peut plus sélective et balayée une fois de plus par de violentes rafales de vent et une bonne dose de pluie malgré la relative douceur . Il termine à 1,5 minute du vainqueur. Camille Chapelière, un autre pilote de l’hexagone termine en 3ème position. Belle performance également pour Steve Ramon, triomphateur en 2011 et qui échoue au pied du podium. Deuxième l’année dernière, Daymond Martens a été contraint à l’abandon. A la suite d'un accrochage, le radiateur de sa moto a été endommagé. Il reviendra l’an prochain avec l’envie farouche d’une nouvelle performance sur la côte d’Opale. Installé dans une zone de ravitaillement plus encombrée et située à Stella plage, Thierry Klutz, qui roule sous les couleurs de l’ASBL « En Vie d’Avenir », clôture ces 3 heures de course haletantes à une méritoire 15ème place finale malgré une lourde chute qui l'immobilisera plusieurs minutes. Les épreuves « vintage » disputées le vendredi ont été remportées par Yves Deudon et Arnaud De Meester. Le meilleur l'a remporté chez les Quaders en la personne de Jérémie Warnia. La victoire d’Adrien Van Beveren, ce n’est pas uniquement celle d’un pilote doué et compétent. C’est aussi  le succès d’un homme souriant, éminemment sympathique, accessible et plein d’humilité. Et çà aussi c'est une force !! 

Le classement complet sur : mxmag.be   Avec 12 pilotes belges à l'arrivée.


Thierry Klutz qui roule pour l'ASBl " En Vie D'avenir " termine à une très belle 15ème position

Arnaud De Meester et Jean-Claude Moussé totalisent ensemble 11 victoires à l'Enduropale du Touquet

Bourses Motos Anciennes de Marche-en-Famenne  -  La caverne D'Ali Baba

J’aime tout ce qui touche aux 2 roues motorisés  et c’est tout naturellement que j’ai été attiré vers le wex de Marche ce 17 janvier pour déambuler à la bourse d’échange et de ventes pour motos anciennes mise sur pied par le Retro Motos Famenne Ardennes. Ma CBR 600 F de 1999 n’est peut-être pas encore assez « vintage » pour trouver dans ce lieux de rencontre l’une ou l’autre pièce lui attenant  car ici, on parle surtout des motos qui ont fait rêver notre folle jeunesse  ou celle de nos parents. Et quand je rencontre au fil de mes sorties, une Honda SS50 de 1976 ou une Gold Wing cuvée 1978,  une pincée nostalgique m’envahit  et ma mémoire refait dans l’immédiat un retour vers le passé de plusieurs décennies. Et ça fait du bien !! J’ai été étonné par la grandeur de cette caverne d’Ali Baba et les étales bien achalandées de pièces en tout genre se comptent par dizaines de milliers. On y trouve également des anciennes revues et livres techniques. Une bourse c’est un peu la foire fouille de la moto. Des machines complètes ou en partie restaurées suscitent également l’attirance visuelle et la curiosité. Certains modèles ont même pris de la valeur avec les années et se négocie bien au-delà de son montant d’origine. Pour preuve, une Honda CB 450cc de 1975 dans un état impeccable qui se négocie autour des 5.000€. C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas n’est-ce pas … !! Envie de vous imprégner quelque peu de l'ambiance de cette bourse en 180 photos. L'album n'attend plus que vous ... 

Le salon de Bruxelles - Des nouveautés sur 100.000 m²

Ce 24 janvier, le salon de l’auto et motos de Bruxelles s'est refermé pour la 94ème fois de son histoire. Plus de 500.000 visiteurs se sont pressés dans les allées, les uns pour simplement admirer les nouveaux modèles exposés sous les feus de la rampe et les autres, un peu plus attentifs dans le but d’une nouvelle acquisition. La conjoncture actuelle liée au risque d’attentats ont obligé les organisateurs à plus de vigilance et chaque personne a été contrôlée. Des infrastructures spécifiques avaient été mises en place et on peux lire dans le dernier communiqué de press de la FEBIAC toute la satisfaction par rapport à cette problématique.Une fois les petites formalités accomplies, il n'y avait plus qu’à s'émerveiller devant les centaines de modèles que les importateurs avaient bichonnés pour vous. Jacques Brel avait dit : Je vous souhaite de faire de beaux rêves et l’envie farouche d’en réaliser quelques-uns. L’un d’entre eux s'est probablement concrétiser au pied de l’Atomium …

Si vous n'avez eu la chance de visiter cette magnifique exposition, je vous propose mon joli tour d'horizon en 375 images dans l'onglet " Albums 2015 et 2016 "


BMW : Incontournable sur le marché belge, le constructeur allemand ne cesse d'élargir sa gamme et présente une très jolie moto destinée plutôt aux néophytes avec la toute nouvelle G310R dont le succès s'annonce déjà fleurissant.


Beta : Date de naissance, 1904. Début dans la moto, 1948 et depuis les années 70, cette marque italienne s'est spécialisée en tout-terrains. Sur leur stand, des machines de trial 2 et 4 temps ainsi qu'un modèle à propulsion électrique.

 

Aprilia : Toute auréolée de ses succès en Superstock 1000, la marque transalpine dévoile entres autres, sa RSV4 RF encore plus démoniaque


Ducati : Une belle brochette de nouveauté chez Ducati qui nous présente une X-Diavel plus cruiser que jamais et la Multistrada évolue aussi avec un modèle Enduro plus taillé pour les globe-trotters. 

 

Honda : Le 1er constructeur mondial ne dort pas sur ses lauriers. Parmi les nouveautés, La renaissance d'un mythe avec la présence de l'Africa Twin cubant désormais 1000cc. Des trails routiers également au catalogue avec les CB500X - NC750X aux look sympa et côtoyant sous les projecteurs la Crosstourer 1200 VFRX.

 

Husqvarna : Cette ancienne marque d'origine suédoise est passée sous le giron KTM. La grosse nouveauté n'est autre que la Supermoto 701. 67 cv pour 145 kilos, personne ne s'ennuira à son guidon. Elle est proposée également en version Enduro

 

Kawasaki : Le géant Japonais possède probablement le stand le plus beau de ce salon et sur celui ci, trône de nombreuses nouveautés et du "Z" à toutes les sauces. ZXR - ZZR - Z1000SX - Z800 ...etc. Perso, j'ai un petit faible pour la Versys 650. Et vous, c'est laquelle ?

 

Moto Guzzi : Cette vénérable marque italienne fête ses 95 ans et toutes les machines sont encore fabriquées sur le site historique de Mandello Del Lario, bâti par son fondateur, Carlo Guzzi. Respect !!

 

Peugeot : Le constructeur français possède une large gamme de scooters dont le modèle délicieusement rétro prénommé " Django " proposé en 50cc et 125cc. Les fans de compétitions seront ravis puisque Peugeot intègre dès cette année, le championnat du monde de vitesse en moto3.

 

SWM : Quel bonheur de retrouver SWM dans ce salon motos. Fondée en 1970, cette marque avait du mettre le kick sous le paillasson en 1984. Relancée par un ingénieur italien et avec l'aide de capitaux chinois, SWM connait une seconde vie et propose une gamme de machine routière et Off-Road. La " Superdual " revient aux fondamentaux et allie légèreté, robustesse pour ceux qui rêvent d'horizons lointains sans devoir se serrer la ceinture ...

 

A découvrir également tous les modèles : Yamaha - Zero Motorcycles - Vespa - Victory - Sym - Triumph - Suzuki - Royal Enfield - Skyteam - Piaggio - Polaris - MBK - Mash - LML - Kymco - Indian - Harley-Davidson - Can-Am - Beta ...etc

 



 


Dakar 2016 - Marc Coma coorganisateur - Toby Price vainqueur ...

Après 12 participations et 5 victoires au célèbre rallye Paris-Dakar ( même si le nom a été gardé malgré l’expatriation en Amérique du Sud ), le pilote Marc Coma ( photos ) a accepté l’invitation de l’organisateur, Etienne Lavigne pour le seconder. Deux hommes passionnés, une grande connaissance du terrain, de la rigueur et l’incommensurable esprit d’aventure font de ces 2 personnages un duo d’experts. Un nouveau challenge à débuté pour le pilote Espagnol et l’édition 2016 du plus sélectif rallye au monde débutera le 2 janvier prochain pour un parcours qui évitera le Pérou. En effet, les prévisions météo annoncées par rapport au phénomène climatique El Nino, provoquerons très vraisemblablement des pluies diluviennes qui rendront certaines étapes impraticables. En motos, la course s'annonce plus ouverte que jamais mais l'organisateur n'a enregistré aucune candidature belge cette année ...Dommage !!!  Photos : Internet 


02 Janvier : Prologue 11 km à Buenos Aires 

1. Joan Barreda Bort ( Honda )   2. Ruben Faria ( Husqvarna )   3. Helder Rodriguez ( Yamaha )

 

Etape 1 :   Buenos Aires - Villa Carlos Paz : Annulée pour cause météo

 

Etape 2 :   Villa Carlos Paz - Termas de Rio Hondo

1. Toby Price ( KTM )   2. Ruben Faria   3. Alain Duclos ( Sherko )

 

Etape 3 :   Termas de Rio Hondo - Jujuy

1. Kevin Benavides ( Honda )   2. Paulo Goncalves ( Honda )   3. Antoine Méo ( Honda )

 

Etape 4  : Jujuy - Jujuy

1. Paulo Goncalves   2. Ruben Faria   3 . Kevin Benavides

 

Etape 5  : Jujuy - Ulyuni

1. Toby Price   2. Antoine Méo   3. Stefan Svitko ( KTM )

 

Etape 6  : Ulyuni - Ulyuni

1. Toby Price   2. Matthias Walkner ( KTM )  3. Paulo Goncalves

 

Etape 7  : Ulyuni - Salta

1. Antoine Méo   2. Kevin Benavides   3. Paulo Goncalves

10 Janvier : Repos


Etape 8 : Salta - Belen

1. Toby Price   2. Paulo Goncalves   3. Pablo Quintanilla ( Husqvarna )


Etape 9 : Belen - Belen

1. Toby Price    2. Ricky Brabec ( Honda )   3. Antoine Méo

 

Etape 10 : Belen - La Rioja

1. Stefan Svitko   2. Kevin Benavides   3. Toby Price

 

Etape 11 : La Rioja - San Juan

1. Antoine Méo   2. Toby Price   3. Pablo Quintanilla


Etape 12 : San Juan - Villa Carlos Paz

1. Helder Rodrigues   2. Toby Price   3. Kevin Benavides


Etape 13 : Villa Carlos Paz - Rosario

1. Pablo Quintanilla   2. Kevin Benavides   3. Helder Rodrigues

 

CLASSEMENT  FINAL :  ICI

 

 




 

 


Le Dakar - Les premières photos : ICI sur Mxmag

4.

Championne du monde d’Enduro pour la 4ème fois, Laïa Sanz peu se flatter également de ses 13 titres mondiaux en Trial. Cette Catalane trentenaire a terminé ce Dakar 2016 en 15ème position laissant derrière elle une septantaine de valeureux gaillards. En 2015 elle s’était classée 9ème. Bin quoi les mecs, on se repose !! :-)


HONDA Africa Twin - Renaissance d'un mythe

1986 : Le rallye Paris – Dakar est à l’apogée de sa carrière et Honda aligne au départ son premier V-Twin de 650cc prévu spécialement pour ce type d’épreuve.

1988 : L’Africa Twin est bien née, c’est une copie de la moto officielle. Sur base d’une Transalp, elle cube aussi 650cc.

1990 : Sortie de la RD04 dont la cylindrée passe désormais à 750cc. Les RD03 de 650cc sont toujours en vente.

1993 : Pas de grand chamboulement du modèle, seuls les coloris lui donnent un nouveau visage et un ordinateur de bord apparait.

1994 : Le look change et le cadre aussi. La selle est quelque peu rabaissée, la moto affiche 62cv.

1996 : Nouvelle tête de fourche, coloris revus.

1997 : cette moto mythique poursuit son petit bonhomme de chemin surtout sablonneux mais sans grand chambardement. L’année 2003 sera la dernière année de sa commercialisation avant une renaissance prévue en 2016. L’Africa Twin était et restera une jolie moto au couleurs chatoyantes équipée d’un moteur puissant et fiable. Dans sa nouvelle version CRF de 1.000 cc, Honda a prévu un nombre impressionnants d’accessoires sous forme de « Pack » incluant divers options. De quoi satisfaire les amateurs de balades dominicales ainsi que les baroudeurs avides d’aventures et d’espaces plus étendus. Pour admirer de près cette nouvelle machine, rendez-vous au salon de Bruxelles à partir du 14 janvier. Photos : Internet

Amandine Verstappen - Espoir Sportif 2015

La motocross Women Amandine Verstappen à été élue espoir sportive de l'année 2015 lors de la remise des prix FMB récompensant les champions de l'année écoulée, toutes disciplines confondues. Cette jeune fille à débuté la compétition au sein de l'AMPL en catégorie 50cc et a démontré d'emblée, des aptitudes en adéquation avec ce sport plutôt " physique ". Vice championne de France et 4ème au championnat du monde 2015, Amandine mérite amplement cette récompense suprême ...Quelques photos de cette remise des prix : ICI

Sarah Lezito - Le Stunt au féminin ...

Vous l’avez peut-être vue doubler Scarlett Johannson dans  le film « The Avengers 2 » . Sarah Lezito est une jeune Francaise originaire de la région Champagne. Elle aime et pratique le stunt de haut niveau et apporte une touche de féminité dans ce monde plutôt réservé aux hommes. Cascadeuse dans l’âme, elle tient à rivaliser avec les garçons dans cette discipline ou l’équilibre et l’audace doivent faire bon ménage. Entre sa terre natale et Hollywood, sa réputation s’est envolée à l’image de la roue avant de ses motos. Envie de découvrir un peu plus cette acrobate de la moto ? Pourquoi pas sur le site de : La Parisienne 

Photos : Internet

AMPL 2016 - Le Calendrier

A l’occasion de son assemblée annuelle, l’AMPL a dévoilé son calendrier pour la saison 2016. 22 épreuves seront organisées et parmi elles, les grandes classiques de la fédération comme le motocross de Gérouville programmé comme de coutume le lundi de Pâques. Le club de Dürler continue sur sa lancée et organisera de nouveau un cross semi nocturne au mois de mai. Ce calendrier peut être sujet à quelques bouleversements en fonction de la météo ou d’autres aléas imprévisibles. En proie à des difficultés d’ordre environnementales, le club de Vaux-Noville s’expatriera l’an prochain sur un tout nouveau circuit situé à Tenneville. Pour se faire, un agriculteur local, grand fan de motocross mettra à disposition les hectares nécessaires au bon déroulement de cette épreuve inscrite sous le signe de la découverte et de l’attractivité …

1er Mx Master Legends à Lierneux l'été prochain

L'année 2015 a tiré sa révérence et les manifestations motosportives apparaissent déjà sur le calendrier 2016. Parmi elles, un rendez-vous qui plaira aux amateurs de motocross à l'ancienne puisque le 1er Mx Master Legends de Lierneux sera organisé en juin prochain. Pour tout savoir sur cet exceptionnel w-e de fête, je vous invite à visiter le site des organisateurs, Michel Costitch et André Mathieu, des experts en la matière sur : http://www.mxmasterlegends.com/

Curiosités Motocyclistes

Qu’importe le domaine que l’on aborde, l’homme n’a jamais manqué d’audace et de créativité. La moto n’échappe évidemment pas à cette règle et certains se sont même surpassés pour créer des engins diaboliques aux mensurations et performances extrêmes. La cylindrée des moteurs a augmenté au fil des décennies et au début des années 70, une 750cc était une grosse bécane. Aujourd’hui et sans faire dans l’extravagance on peut chevaucher des motos tel que la Honda GL 1800cc avec ses 6 cylindres à plat ou encore la Triumph Rocket 3 équipé d’un Bicylindre affichant un cubage respectable de 2.300cc.


Il y a une quarantaine d’année, on parlait déjà de la marque Allemande, Munch ( du nom de son créateur, Friedel Munch ). Une machine aussi atypique que rare et onéreuse. Son concepteur avait décidé de l’équiper en autres d’un moteur d’Opel Calibra 2000cc ( autant rester dans le germanique ) et des blocs préparés par Cosworth furent installer dans le châssis du modèle baptisé « Mammut ». Fabriquées au compte-gouttes, c’était l’engin venu d’ailleurs  qu’on ne risquait pas de croiser souvent. Plus près de nous sur l’échelle du temps, la Boss Hoss a vu le jour. Made in USA, cette moto est pourvue d’un moteur Chevrolet allant jusque 8230cc et une grosse Harley Davidson à côté d’elle, ressemble à un mannequin anorexique.


Si certaines marques ont décidés de commercialisés leurs modèles, d’autres ont choisi de rester dans la sphère du prototype. Des idées ont germés dans l’esprit des plus imaginatifs et du carton a dessins, ont surgit un jour des motos exposées sous les feux de l’exclusivité. Comme c’est la rareté qui fait le prix, vous devinez la suite … Le tuning n'est pas en reste non plus et si certaines créations reflètent immanquablement l'absence de goût, d'autres par contre suscitent à la fois l'étonnement et l'admiration. Voici un petit aperçu d'images captées sur le net : Cliquez ICI

Le Motor Show de Luxembourg - Admiration visuelle ...

Le Motor Show de Luxembourg a ouvert ses portes au grand public pour la 18ème fois de son histoire. Un rendez-vous incontournable mit sous le signe de l’admiration visuelle tout autour de ces nombreux véhicules de sport et de prestige que ce soit sur 2 ou 4 roues. La star du w-e, René Arnoux, ancien pilote de F1 avec 7 victoires en GP et une 3ème place au championnat du monde en 1983. Cette année, au coeur de l'espace réservé aux motos, une petite exposition consacrée aux créateurs et aux designers. Quelques un de ces petits bijoux s'offraient donc à nos regards admiratifs et on peu saluer le magnifique travail du Hot Road Choppers de Sombreffe  : www.hotroadchoppers.com dont je vous invite a visiter le site. Une centaine d'autres machines anciennes étaient également exposées et souvent très étonnantes dans leurs concepts. Fred Crosset fait désormais partie des meubles de ce Motor Show et l'assistance était nombreuse pour assister à sa démonstration de Trial Indoor. De magnifiques voitures cotoyaient des motos qui ont émerveillés les plus nostaligiques. Ajoutez s'y du show, de la couleur, un peu de musique et une brochette de jolies filles et il n'en faut guère plus pour rendre un biker heureux ...

Ce prototype réalisé par Gérard Curey est équipé d'un moteur de Citroën GS de 1168cc et d'une boite de vitesses Moto-Guzzi. Elle participa a quelques courses d'Endurance dans les années 80.

Une Laverda 6 Cylindres 1000cc de 1978

On ne peut qu'être admiratif devant le travail réalisé par les ateliers de Hot Road Choppers

La marque Peugeot en Moto3

C'est au salon de Milan que Peugeot a fait découvrir au public, sa moto qui participera au prochain championnat du monde moto3, là ou évolue le belge Livio Loi. Peugeot est l'un des plus ancien constructeur de deux roues motorisé et invente ses 1er modèles à l'aube de l'année 1900. La marque française bat plusieurs records de vitesse et gagne même le Bol d'Or en 1952. Ces chronos à l'ancienne nous amuse aujourd'hui mais dans un contexte technique composant avec les moyens de l'époque et une modernité vieille de plus d'un siècle, les performances étaient impressionnantes. Honda et KTM constituent l'essentiel des marques en moto3 et Peugeot ( Groupe Mahindra ) compte bien jouer les troubles-fêtes au prochain championnat du monde de la discipline ...( photos : internet )

INFOS sur motogp.com : ICI

Dates clés : 

1886 : Lancement des bicyclettes et tricycles

1901 : 1ère moto de 1,5 cv

1934 : Fabrication des 1ères machines de 175 - 350 et 500cc

1952 : Victoire au Bol d'Or et au Mans

1955 : Lancement du scooter S55

1974 : Record des ventes avec les séries P103 et P104 ( photo )

1982 : Les modèles SC et CX font leur entrée dans la gamme

2006 : Apparition du scooter Satelis de 125cc

2016 : Une victoire en championnat du monde !??




Endurance European Classic - Stéphane Mertens Champion !!

Fin octobre, Stéphane Mertens associé à Ian Simpson (GB) a remporté la dernière manche de l'European Classics Series sur le circuit d'Aragon.
Après sa seconde position au 4 heures du Castellet en avril et son abandon à Francorchamps, l'unique option était de remporter la dernière course s'il voulait décrocher le titre Européen.
Pas moins de 6 équipages étaient en lice pour décrocher les précieux lauriers dont la 2ème moto du Team Phase One pilotée par le duo Dickinson (GB)- Linden (S) et l'équipe belge Team Force Hubin-Fastré, champion en 2014
Partis de la pôle position, Stéphane et Ian ont pu maintenir la tête en alternance avec le tandem Hubin-Fastré et la rapide équipe Cantalupo (I) - Martinez(E) du Team Taurus (I).
A la tombée de la nuit, soit à mi-course, Hubin fort de son expérience réussit à prendre un léger avantage sur Simpson moins à l'aise dans la nuit, ce qui plaça le Team Force aux avant-postes. Malheureusement pour eux, ils perdirent ce bénéfice suite à la perte de leur boîtier CDI (2 tours perdus). Le Team Taurus également en difficulté offrit une voie royale à l'équipage N°4 du Team Phase One. Malgré une dernière alerte suite à une panne de batterie et un ‘Stop&Go’ pour intervention non conforme pendant un ravitaillement Stéphane et Ian offrirent au légendaire Team britannique la victoire qu'ils attendaient ainsi que la consécration suprême dans cette discipline. Photos : kick et Internet

A 56 ans, Stéphane Mertens accroche un laurier supplémentaire à son élogieux palmares

Barry Baltus - Vous connaissez ...?

Il était une fois un jeune garçon de 11 ans qui pratique la moto de vitesse en championnat d’Espagne moto4, une catégorie réservée aux gamins de son âge. Il s’appelle Barry Baltus, il est belge et habite Héron. Son papa est un fan de compétition et à baptisé son rejeton du même prénom que l’un de ses idoles, le britannique Barry Sheene ( 1950 – 2003 ). Chez lui, la moto est partout. Il mécanique en compagnie de son père, s’entraine régulièrement en motocross et sur les circuits de vitesse. A peine âgé de 3 ans, il s’est vu offrir une petite Yamaha PW50 et c’est ainsi que l’histoire a commençé. L’Espagne est une terre propice au développement motocycliste, une pouponnière de futurs champions. Il suffit de constater l’hégémonie des pilotes ibériques trustant les places d’honneur en championnat du monde, toutes catégories confondues. Xavier Siméon est issu de cette école. On ne naît pas champion, on le devient et Barry est un jeune garçon ambitieux qui sait rouler vite. L’été dernier il remportait sa 1ère victoire à Aragon. Son rêve !? Devenir champion du monde pardi !! La route est encore longue mais les rêves les plus fous n’ont-il pas tous commencé par un simple souhait !!

Photos : kick et Internet

Continental Circus - La bible de la vitesse pure

17 juin 1949, Douglas, île de Man. 29 octobre 2000, Phillip Island, Australie : Le championnat du monde motocycliste fête ses 51 ans. L'année 2000 sera aussi la dernière dans laquelle apparaît les résultats de toutes les courses sur routes et circuits dans le livre du Suisse Maurice Büla, Continental Circus. Pilote, passager de side-cars, photographe mais également historien de la course, son livre est un héritage qui permettra aux générations futures de ne pas oublier ...Des milliers de résultats entourés de plusieurs centaines de photos en noir et blanc car, si le cinéma est né muet, la photographie est apparue sans couleur. Continental Circus aux éditions Chronosport. Photos : Internet