LES DERNIERS ALBUMS

Le Motor Show de Luxembourg

Le salon de Bruxelles côté motos

Le salon AMPL

Créé en 1980, le magazine moto80 ( d’où son nom ) fête donc cette année son 40ème anniversaire. Pierre Capart et Luc Paquier en sont les pères fondateurs. Plus tard, le Club Moto80 voyait le jour avec pour ambition de faire voyager les motards en Belgique mais aussi à l’étranger. 4 décennies d’existence méritaient bien un voyage de grande envergure. Et c’est aux USA sur les routes du Colorado & de l'Utah que partiront l’été prochain une cinquantaine de motards chanceux. Cliquez sur l’image ci-dessus pour tout savoir de cette magnifique escapade chez l’oncle Sam.

L'Enduropale du Touquet sans Daymond Martens

Daymond Martens ( Yamaha ) ne participera pas à l’Enduropale prévu le 02 février. Blessé lors d’une manche du championnat de France des courses sur sables à GRAYAN ET L'HÔPITAL, le pilote de Chimay s’est fracturé une vertèbre. Le port d’un corset de maintien s’impose pour au moins 6 semaines. Ceci le prive donc d’une nouvelle participation au célèbre Enduro du Touquet. Second de cette épreuve en 2015 que remporte Adrien Van Beveren, Daymond atteint le grâle en s’adjugeant l’édition 2017. Cerise sur le gâteau, dans la course « Vintage » c’est également un pilote belge qui s’impose en 2017 à savoir Sven Breugelmans. Prompt rétablissement Daymond !!

Un Américain s'impose pour la 1ère fois au Dakar

Cette fois, c’est fait !! Ricky Brabec a franchi en vainqueur la ligne d’arrivée du Dakar 2020. Second de l'ultime étape derrière son coéquipier José Cornejo, l’Américain s’est assuré de la victoire finale sur cette première édition disputée en Arabie Saoudite. Cette victoire est historique car Brabec devient le premier pilote américain à s’imposer sur le Dakar mais il permet aussi à Honda de renouer avec la victoire sur une épreuve qui était implacablement dominée par KTM depuis 18 ans. Le fruit de l’investissement des Rouges, revenus officiellement sur le Dakar depuis 2013 avec leur CR-F 450 “Rally”. Derrière Ricky Brabec, ce sont Pablo Quintanila et Toby Price qui complètent le podium final de cette édition 2020.

Pour ce Dakar 2020, Ricky Brabec offre un 6ème succès à Honda. Les 3 premiers étaient remporté par Cyril Neveu en 1982 – 1986 et 1987. Suivrons deux autres victoires Honda en 1988 par Eddy Orioli et l’année suivante par Gilles Lalay ( 1962 – 1992 ). Une période interminable de 30 ans sans succès pour la marque ailée vient de prendre fin grâce à Ricky Brabec.

Le Dakar une fois de plus endeuillé

Disputé en Arabie Saoudite, le rallye raid le plus célèbre du monde a été une nouvelle fois endeuillé. Le pilote portugais Paulo Gonçalves n’a pas survécu à sa lourde chute lors de la 7ème étape. Son nom s’ajoute à la liste déjà copieuse des pilotes qui ont perdus la vie sur les sables des déserts. Il participait à son 13ème Dakar, un chiffre qui ne lui a pas porté chance. Champion du monde des rallyes tout terrains en 2013, il terminait second du Dakar 2015 remporté par Marc Coma. Paulo Gonçalves avait 40 ans.

Salon AMPL à Libramont - sous le signe des retrouvailles

Les organisateurs du petit salon AMPL 2020 n’ont pas été récompensés de leurs efforts. Plusieurs exposants se sont rétractés à la dernière minute et c’était plutôt le désert dans le hall polyvalent de Libramont. Ce salon c’est surtout la possibilité de retirer sa nouvelle License, de souhaiter les bons vœux de santé et de réussite sportive aux copains. Stacy Touchèque est devenu champion Juniors l’an passé et monte en catégorie Seniors. Comment va Stacy ? « Pas mal du tout mais je n’ai plus roulé depuis longtemps. Je vais bientôt partir en Italie m’entrainer quelques jours. 10 pilotes Juniors sont montés tout comme moi et je les retrouverai comme adversaires cette année ». Si la FMB n’est plus que l’ombre d’elle-même avec un motocross aux abois, il reste fort heureusement des fédérations provinciales dynamiques qui permettent à ce magnifique sport de garder l’espoir pour l’avenir.

Salon de Bruxelles - 98ème édition étalée sur 100.000 m² dans une ambiance de plus en plus " Electrique "

Le salon de Bruxelles a refermé ses portes le 19 janvier. Ici, on a parlé d’acquisitions, de financements, on a sorti les calculettes et on a signé des bons d’achat. Certains enfourcheront bientôt leur nouveau destrier tandis que d’autres continueront à espérer des jours meilleurs en espérant pouvoir s’offrir un jour l’objet tant convoité. Si la moto reste le moyen le plus rapide pour se déplacer d’un point A vers un point B, elle reste surtout un véhicule de loisir et d’évasion. Des bécanes, il y en a pour tous les goûts, toutes les bourses. Le panel est impressionnant. Basique mais bien fournies ou équipée des derniers raffinements technologiques, elles n’attendent plus que les premiers beaux jours, les premiers rayons de soleil. Pas mal de nouveautés cette année ( comme à chaque fois me direz-vous !! ) Faites le tour des marques pour vous en rendre compte. Allez, c’est bien connus, les motards ressemblent à leur moto et ne tiennent leur équilibre que quand ils bougent. Isaac Newton est un physicien astronome né en 1727. Il avait établi les lois universelles du mouvement. Parmi ces lois, celle de la gravitation. Copains motards, soyez prudent et souvenez-vous de ces paroles prononcées par monsieur Newton : « Il n’y a pas de chute sans gravité ». Bonne route !!

Que donne les chiffres 2019 ? C’est l’heure de faire le bilan et du côté des constructeurs, on fait les comptes des machines vendues et on vérifie comment se positionner par rapport à l’avenir. Sur un marché belge plutôt stable ce sont BMW ( 3.303 unités ) et Yamaha ( 3.081 ) qui restent en tête des ventes 2019 tandis que Honda, à nouveau sur la 3ème marche du podium, n’est qu’à 120 unités de la marque au 3 diapasons. Derrière ce trio, c’est Kawasaki ( 2.191 ) qui tire encore une fois le mieux son épingle du jeu. Le groupe Piaggio ( 2.040 ) se situe en 5ème position devant KTM 6ème avec 1541 machines immatriculées. Husqvarna ( proche cousine de KTM ) progresse en Belgique de près de 10% avec 437 motos qui ont trouvé un acquéreur.

L'équipe Triumph au grand complet cotoye un de leur modèle les plus impressionnant, la Rocket 3 de 2.500cc

Le créneau des gros trails routiers à le vent en poupe. Il reste de la place dans laquelle aimerait s'engouffrer Harley-Davidson avec son nouveau Pan America

Née en 1947, l'Indian Roadmaster a toujours augmenté ses mensurations. Elle cube désormais 1.811cc de pur plaisir dans un confort divin qui invite à l'évasion sans limite.

Certaines motos bientôt interdites à Bruxelles !?

En Belgique, le gouvernement bruxellois étudie la possible interdiction ( selon leurs âges et le taux d’émission de gaz polluants ) la circulation des motos et des scooters dans les rues de la capitale. Il faut dire que Bruxelles a mis en place une zone de faibles émissions en 2017 en s'attaquant dans un premier temps aux véhicules diesel avec un durcissement progressif de la mesure avec l'objectif final de se débarrasser de ces véhicules d'ici 2030. Mais suite à une étude française qui montrait que les deux-roues peuvent rejeter jusqu'à 11 fois plus de monoxyde de carbone et 6 fois plus d'oxyde d'azote que les voitures, le gouvernement se demande si des mesures restrictives doivent être mises en place. L'agence bruxelloise pour l'environnement va donc se pencher sur la question pour étudier les émissions de gaz et de particules des deux-roues. Selon les conclusions de l'étude, le gouvernement pourrait ainsi interdire l'accès des deux-roues ou de certaines catégories en fonction de leur homologation et de leur ancienneté. Forcément, l'annonce n'a pas été accueillie favorablement par les usagers et les associations qui les défendent, à l'image de la FEBIAC qui considère cela comme une nouvelle provocation.

Philippe Dehennin, président de la Febiac : « Ce genre d’annonces simplistes et cyniques doivent cesser. Elles sont simplistes car elles stigmatisent une minorité d’usagers de la route et elles sont cyniques car il est admis qu’il suffirait que 10% d’automobilistes optent pour la moto pour que diminue de 40% la congestion. Nous invitons la Région à s’ouvrir différemment à la mobilité que d’annoncer des mesures d’interdiction ».

J’ajouterais que le nombre de deux roues motorisés est en infériorité numérique par rapport aux voitures et que le kilométrage annuel moyen est nettement inférieur. Affaire à suivre !!

La Belgique n'est plus la terre promise du Motocross

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire flamand Dag Allemaal, Stefan Everts dresse un bilan résolument pessimiste de la situation du motocross en Belgique. Le décuple champion du monde se dit dépité par le manque de considération de la part des autorités au point de ne plus être fier d’être Belge.

Stefan Everts est interrogatif, le motocross belge n'est plus au mieux de sa forme

Joël Robert récompensé lors du gala de la FIM

Le sport motocycliste s’était donné rendez-vous à Monaco le 1er w-e de décembre pour son traditionnel gala FIM de fin de saison. Ceci afin de récompenser les champions 2019 toutes disciplines confondues. La fédération internationale motocycliste a vu le jour en 1949. Un invité belge et de marque était présent au bord de la méditerranée. En effet, Joël Robert ( 76 ans ) s’est vu honorer pour l’ensemble de sa carrière en motocross 250cc. Joël remporte son 1er sacre mondial en 1964. Le pilote Russe Victor Arbekov s’impose en 1965 et les deux années qui suivent congratulent le Suédois Torsten Hallman. Joël Robert ( vice-champion du monde en 1965 – 1966 et 1967 ) renoue avec le succès en 1968 et restera imbattable jusqu’en 1972. Il aura mis au-devant de la scène les marques CZ et Suzuki. En 2000, son nom est ajouté au Motorcycle Hall of Fame qui distingue des hommes qui ont marqué les esprits par le biais de leur compétence sportive. Bravo Joël !!

François et Bruno vont traverser l'Afrique du Caire jusqu'au Cap

Comme beaucoup de projets un peu fous, celui de François et Bruno a démarré par une boutade sous forme de SMS : « Ebly – Natitingou au Bénin en moto, 3.000 bornes aller, tu as ½ heure pour te décider…. » Sans encore en être conscients, ce simple message venait de propulser les deux hommes dans l’aventure. Il a été à l’origine de discussions enjouées et de réflexions intenses. Bruno bientôt 50 ans ressent le besoin de marquer ce cap, François 57 printemps rêve de réaliser un voyage au long cours à moto dès qu’il sera pensionné. Tous les ingrédients étaient réunis pour les conduire à la réflexion suivante « Pourquoi pas traverser l’Afrique, à moto, maintenant ? » Contraint d’abandonner la traversée par l’ouest, le parcours que retiendra ce duo de motards et de choc sera celui de l’est à travers les pays suivants : Egypte, Soudan, Ethiopie, Kenya, Tanzanie, Malawi, Mozambique, Zimbabwe, Afrique du Sud soit environ de 12.000 kilomètres. Concernant la durée, nos deux compaires aiment les chiffres ronds, ce sera 100 jours… Pour tout savoir sur le présent et l’avenir de cette belle aventure, rendez-vous sur leur site :

François et Bruno réaliserons un rêve, celui de traverser l'Afrique de part en part et voyagerons également pour la bonne cause à savoir l'association " Water For All "

L'eau change des vies. " L'eau pour tous " a compris la valeur de l'eau dès 1984 et nous avons depuis lors financé des projets partout dans le monde qui donnent aux personnes dans le besoin un accès à l'eau potable et à des installations améliorées pour l'assainissement et l'hygiène.

Curiosités Motocyclistes

 

Le Bol d’Or 2018 restera dans les mémoires. Difficile en effet de pronostiquer que la victoire finale se jouerai à couteaux tirés entre deux équipes qui figuraient au delà du Top 15 après quelques heures de course. Mais il était écrit que 2018 serait l’année de l’équipe japonaise championne, qui a accueilli Mike di Meglio aux côtés de Freddy Foray et Josh Hook juste avant le Bol d’Or. Un trio qui va cravacher pour remonter sur les avant-postes, mais aussi bénéficier des problèmes de ses adversaires. La BMW n°6 a été la première à se mettre hors jeu suite à l’accrochage de Julien Da Costa avec un retardataire.
La Honda Endurance Racing N°111 a été le second coup de tonnerre de ce Bol d’or en abandonnant sur la casse d’un goujon de culasse alors qu’elle était en tête. Le SERT faisait alors forte impression avant de connaître lui aussi les affres de la mécanique avec la casse d’une platine repose-pied, suivie d’une petite chute de Vincent Philippe et d’un problème d’embrayage. Une voie royale se dessinait alors pour la Kawasaki SRC, leader avec plus de 4 tours d’avance sur son premier poursuivant. Mais l’équipe de Gilles Stafler va payer très cher des soucis électriques sur la ZX-10R n°11 à un peu plus de 2 heures de l’arrivée et rétrograder à la 7eplace finale.
Le YART, revenu du milieu du classement après la chute de Niccolo Canepa va mettre une pression d’enfer à la Honda n°1. Une machine qui peut dire merci à un safety-car de dernière minute et qui lui a permis de boucler un long dernier relai et échapper à l’ogre autrichien désireux de le croquer. Freddy Foray, Josh Hook et Mike di Meglio s’imposent pour moins d’une minute face à Broc Parkes, Marvin Fritz et Niccolo Canepa. La troisième marche du podium revient quant à elle à la Yamaha Penz13, auteur d’une course sans faute avec Sheridan Morais, Danny Webb et Matthieu Lagrive à son guidon et qui renoue avec le podium de l’an dernier sans avoir fait le moindre essai de sa nouvelle machine avant la semaine du Bol d’Or.

Je continue mes petites recherches sur le Net afin de peaufiner mon album sur toutes ces curiosités émanant de la moto. Rien de plus simple en « tapant » quelques mots clés dans Google mais c’est plus sympa de retrouver toutes ces petites merveilles au sein d’un seul et même album. Du tuning haut de gamme au prototype encore ranger dans le carton à dessins au passant par l’insolite et l’extravagance, l’homme ne manque pas d’imagination et d’ingéniosité. Ici, rien de « kitch » mise à part quelques modèles " Just For Fun " mais des machines uniques qui ont nécessité un savoir faire indéniable en utilisant des matériaux nobles. Du travail de pro qui suscite pour les amateurs du genre la plus grande admiration. Après les mots, les photos !!