Libin 26 Mars 2017

Vitesse à Croix-en-Ternois

www.sauvonsnosroutes.be

Derniers Albums

- Salon AMPL à Bastogne

- Moto Retro Famenne Ardenne au Wex

15 et 16 Avril 2017

L'Avenir

 

- Motocross AMPL

- Vitesse à Croix-en-Ternois les 15 et 16 Avril

- Les 4 Heures de Liège à Mettet les 27 et 28 Mai

World SBK en Australie - Rea à la conquète d'un 3ème titre

En attendant le début de saison des Grands prix au Qatar, les fans de vitesse pure se délecteront ces 25 et 26 février grâce au World Superbike dont le 1er rendez-vous est fixé à l’autre bout du monde, en Australie sur le circuit de Phillip Island. Rien n’a changé au niveau du timing avec la 1ère course programmée le samedi et la seconde le dimanche. Ce qui change cette année, c’est la place sur la grille de départ de la seconde joute. Afin de pimenter les débats et dans le but d’assister à la remontée des meilleurs, le vainqueur de la 1ère manche se voit reléguer à la 9ème position sur la grille et le 4ème occupera la pôle position. A partir de la 10ème place et au-delà, la grille sera déterminée en fonction de la Superpole. L’avenir nous dira si ces changements quelque peu tarabiscotés apporteront un plus au championnat. Champion du monde en 2016, le britannique Jonathan Rea ( Kawasaki ) remporte le 1er débat avec 42 millièmes de seconde d’avance sur Chaz Davies ( GB – Ducati ). Tom Sykes, équipier de Rea complète le podium. En fin de compte, on prend les mêmes et on recommence et la bonne surprise viendra peut-être des pilotes Yamaha ( Lowes et Van Der Mark ) dont les R1 plus légères et mieux abouties que les modèles 2016 devraient aussi s’exprimer. Photo : Internet

Vainqueur de la 1ère manche Australienne, Jonathan Rea tentera de conquérir un 3ème sacre consécutif en World Superbike

Rouler sur un circuit - Il y a toujours une 1ère fois

Cela fait 2 nuits que vous dormez mal car l’idée de poser pour la 1ère fois votre moto sur un circuit vous réjouit autant qu’elle ne vous angoisse quelque peu. A n’en point douter, ce sera la découverte d’un nouvel environnement dans lequel vous ne trouverez aucun point commun avec la conduite sur route à part le fait d’être assis au guidon de votre moto. Que ce soit à la Bikers’School de Francorchamps ou dans l’école de Stéphane Mertens implantée à Mettet, des instructeurs vous prodiguerons les bons conseils de la conduite ( sportive ) à adopter. En attendant et pour avoir sillonner moi-même à plusieurs reprises ces magnifiques rubans asphaltés, voici quelques petits conseils d’amis.

Ce qui perturbe un tantinet au début est l’absence de rétro vision. On vous suggérera donc de « camoufler » vos rétroviseurs ou simplement de les ôter. Sur circuits on se concentre sur ce qui se passe devant et pas derrière. Une fois l’appréhension passée, ça devrait aller ...

 

Arriver sur place avec une machine en bon ordre de marche me semble une évidence.

Le neck serait que votre machine soit chaussée de pneus neufs ou presque. La qualité du grip s’en ressortira. La montée en T° sera bien plus importante que sur route et vous constaterez une augmentation sensible de l’adhérence au fil des tours. Le must, c’est une paire pour le sec et l’autre pour des conditions humides.

N’ayez pas peur de diminuer un peu la pression de vos pneus surtout si la piste est mouillée et qu’il fait frais. Le sempiternel 2,5 à l’avant et 2,9 à l’arrière sont des valeurs dites de sécurité. Mes Dunlop 207 gonflé à 2,2 AV et 2,5 AR faisaient des merveilles. Ce sera à vous d’ajuster en fonction …

Le repérage est très important. Profitez du 1er run pour mémoriser le circuit, apprendre à le connaître pour suivre la trajectoire idéal qui doit être soignée avant d’y mettre de la vitesse et pas le contraire …

Suivez à la lettre les conseils des instructeurs en ce qui concerne les dépassements. N’oubliez jamais que le pilote devant vous ne voit pas.

Roulez à votre main et en fonction de vos chronos, vous serez rediriger ou pas dans un autre groupe afin d’obtenir une meilleure homogénéité entre les participants. No stress !! Une journée circuit doit être un moment de détente. Bon amusement et retenez ce slogan prononcé par Xavier Siméon : « La vitesse c’est sur circuits et nul par ailleurs !! »

 

Enduropale du Touquet - Daymond Martens enfin !!

Ca y est !! il la tient sa victoire au Touquet !! Second en 2015 et frustré de son abandon l'an passé, le pilote de Chimay à réussi à s'imposer sur le côte d'Opale au guidon de sa Yamaha. Parti en tête, Daymond Martens n'a pratiquement jamais quitté l'avant post de cette course longue de 3 heures. Il met fin au règne de Adrien Van Beveren qui s'était imposé lors des 3 dernières éditions. Dans le dernier tour, les 2 hommes se tiennent dans un mouchoir. Une petite chute pour Daymond à quelques encablures de l'arrivée provoque une augmentation sensible du rythme cardiaque de son staff et de ses supporters. Van Beveren est en point de mire et commettra lui aussi une petite faute dans laquelle il verra s'échapper quelques précieuses secondes. Sa moto étant récalcitrante au redémarrage l'homme de Hazebrouck franchi la ligne d'arrivée à 3 minutes de Martens. Il termine épuisé mais ne manquera pas de congratuler le méritant vainqueur made in Belgium de cet Enduropale, 42ème du nom. Sur la troisième marche du podium, Richard Fura sur sa Honda. Daymond s'adjuge également le championnat de la ronde des sables. Un Martens peu en cacher un autre puisque Yentel, belge également termine 4ème. Un peu plus loin et 10ème du classement, Steve Ramon qui ne sera pas parvenu à signer comme en 2011, un succès nouveau en bord de Manche. Qui a t'il de plus beau qu'une cerise sur un gâteau ? Deux cerises sur le gâteau ...( Photos : kick et Internet )

Au guidon de sa Yamaha n°5 Daymond Martens réalise le holeshot ( Photo : Cédric Clippe )

Martens - Van Beveren - Fura, le podium 2017 de l'Enduropale

Daymond et son papa ne sont pas prêt d'oublier cette mémorable journée

De l'ambiance mais aussi pas mal d'émotion lors de la soirée qui a permis à tout un chacun de féliciter le champion

Mondial SBK - Les petites soeurs s'invitent à la fête

Avec la Superbike 1000, la Supersport 600 et le Superstock 1000, le world SBK accueille pour 2017 leurs petites sœurs dans le cadre d’un nouveau championnat baptisé Supersport 300. Une nouvelle classe qui permettra non seulement de promouvoir une catégorie des petites sportives de route en pleine essor chez les constructeurs, mais aussi de permettre à de jeunes pilotes de débuter en championnat du monde avec des couts raisonnables, à partir de 15 ans.

Cette nouvelle plateforme sera l’environnement presque idéal pour tenter d’extraire les nouveaux talents de demain. L’intention du WorldSSP 300 est de créer aussi un indice de référence pour les divers Championnats Nationaux. Environnement régulé et relativement égal dans lequel pourront s’exprimer les futurs champions. Pour ce faire, 4 machines seront homologuées à savoir : La Honda CBR 500-R, la Yamaha YZF-R3, la Kawasaki Ninja 300 et la KTM 390. Ces motos resteront très proches des bécanes de séries avec des préparations minimalistes et 2 choix de pneus seulement. Le rapport poids-puissance de ces machines n’en feront pas des foudres de guerre mais est-ce cela le principal ? Début de la bataille, le 03 avril sur le circuit d’Aragon. Photos : Internet

Yamaha YZF-R3

Honda CBR-500R

KTM RC 390

Kawasaki Ninja 300

Bienvenue à Bruxelles - Installez-vous dans le salon

Le salon de Bruxelles a refermé ses portes. Cette année, je n’ai pas eu l’occasion d’aller arpenter les allées des palais 8 et 9 à la découverte des nouveautés rutilantes sous les feus des projecteurs. Une bonne vingtaine de marques étaient présentes à laquelle vous ajouterez les exposants en vêtements et accessoires. Comme chaque année les constructeurs nous dévoilent leurs nouveautés. De l’éclectique à l’exclusif, du custom pantouflard à la bête de course, de l’abordable au prohibitif, il y avait tout ça au salon de Bruxelles. Si vous hésitez entre un mobil-home ou une moto, achetez une Gold Wing !! Si les embouteillages altèrent votre bonne humeur, offrez vous un scooter et retrouvez le sourire. 500 km de bouchons cumulés !! En moto cela n’existe pas !! Comme le chantait si bien Jean Ferra : « Il faudra réapprendre à vivre, écrire ensemble un nouveau livre ». Ne compter que sur vous-même pour retrouver de la mobilité. Pour se rendre au travail ou aller au boulot, rien de tel qu’une moto. Alors, défilez-vous !! ( Photos : Internet )

 

Le salon de Bruxelles a refermé ses portes. Cette année, je n’ai pas eu l’occasion d’aller arpenter les allées des palais 8 et 9 à la découverte des nouveautés rutilantes sous les feus des projecteurs. Une bonne vingtaine de marques étaient présentes à laquelle vous ajouterez les exposants en vêtements et accessoires. Comme chaque année les constructeurs nous dévoilent leurs nouveautés. De l’éclectique à l’exclusif, du custom pantouflard à la bête de course, de l’abordable au prohibitif, il y avait tout ça au salon de Bruxelles. Si vous hésitez entre un mobil-home ou une moto, achetez une Gold Wing !! Si les embouteillages altèrent votre bonne humeur, offrez vous un scooter et retrouvez le sourire. 500 km de bouchons cumulés !! En moto cela n’existe pas !! Comme le chantait si bien Jean Ferra : « Il faudra réapprendre à vivre, écrire ensemble un nouveau livre ». Ne compter que sur vous-même pour retrouver de la mobilité. Pour se rendre au travail ou aller au boulot, rien de tel qu’une moto. Alors, défilez-vous !! 

 

Le salon de Bruxelles a refermé ses portes. Cette année, je n’ai pas eu l’occasion d’aller arpenter les allées des palais 8 et 9 à la découverte des nouveautés rutilantes sous les feus des projecteurs. Une bonne vingtaine de marques étaient présentes à laquelle vous ajouterez les exposants en vêtements et accessoires. Comme chaque année les constructeurs nous dévoilent leurs nouveautés. De l’éclectique à l’exclusif, du custom pantouflard à la bête de course, de l’abordable au prohibitif, il y avait tout ça au salon de Bruxelles. Si vous hésitez entre un mobil-home ou une moto, achetez une Gold Wing !! Si les embouteillages altèrent votre bonne humeur, offrez vous un scooter et retrouvez le sourire. 500 km de bouchons cumulés !! En moto cela n’existe pas !! Comme le chantait si bien Jean Ferra : « Il faudra réapprendre à vivre, écrire ensemble un nouveau livre ». Ne compter que sur vous-même pour retrouver de la mobilité. Pour se rendre au travail ou aller au boulot, rien de tel qu’une moto. Alors, défilez-vous !! 

 

Le salon de Bruxelles a refermé ses portes. Cette année, je n’ai pas eu l’occasion d’aller arpenter les allées des palais 8 et 9 à la découverte des nouveautés rutilantes sous les feus des projecteurs. Une bonne vingtaine de marques étaient présentes à laquelle vous ajouterez les exposants en vêtements et accessoires. Comme chaque année les constructeurs nous dévoilent leurs nouveautés. De l’éclectique à l’exclusif, du custom pantouflard à la bête de course, de l’abordable au prohibitif, il y avait tout ça au salon de Bruxelles. Si vous hésitez entre un mobil-home ou une moto, achetez une Gold Wing !! Si les embouteillages altèrent votre bonne humeur, offrez vous un scooter et retrouvez le sourire. 500 km de bouchons cumulés !! En moto cela n’existe pas !! Comme le chantait si bien Jean Ferra : « Il faudra réapprendre à vivre, écrire ensemble un nouveau livre ». Ne compter que sur vous-même pour retrouver de la mobilité. Pour se rendre au travail ou aller au boulot, rien de tel qu’une moto. Alors, défilez-vous !! 

La Honda Fireblade plus belle que jamais et bardée d'électronique ne pourra s'exprimer pleinement que sur circuits

Avec une 1ère déclinaison de sa GS 310, BMW nous offre un outil de pointe idéal pour les parcours urbains

Cette Honda X-ADV est un savant mélange entre un scooter et une machine off road. L'engin anti embouteillage par excellence

On aime ou on déteste. Plutôt atypique cette Husqvarna Vitpilen est un objet roulant ( encore ) non identifié

Look vintage et finition aux petits soins, cette Ducati Scrambler fera des ravages l'été prochain

Dans la lignée seventies, voici la jolie BMW R NINE T. Dans sa livrée blanche elle attirera les regards de nombreux nostalgiques

18 ème Bourse Moto Retro Famenne Ardenne

Comme chaque année au mois de janvier, le Moto Retro Famenne Ardenne organise sa bourse d’échanges et de ventes pour motos vintages. Pour ce faire, un hall complet du Wex est indispensable et chaque mètre carré des lieux est occupés. Une véritable caverne d’Ali Baba ou les pièces en tout genre se compte par milliers. Au détour d’une allée je tombe nez à nez avec une Honda Gold Wing 1000 de 1977. Et boum !! Me voilà plongé illico dans mes souvenirs de jeunesse. Retour vers le passé, un bond de 40 ans en arrière et voici mon diencéphale subitement stimulé. J’échange quelques mots avec Eric Genin et son fiston. « Eric, avec toutes les pièces exposées ici, tu pourrais reconstruire une moto ? » Non kick, pas une mais au moins 5 !! Rires !! « Et toi Jim, les affaires marches ? » Je suis content, j’ai vendu pour près de 800 euros. Un objet de « style » présente des caractéristiques propres à une époque particulière. Ils sont postérieurs au temps qu’ils imitent. En revanche, un objet « d’époque » est authentique. Et c’est ce que recherchaient les nombreux visiteurs présent à cette bourse, …..L’authenticité.

Salon AMPL à Bastogne

Organisé par le club de Wardin, le salon AMPL 2017 était organisé à Bastogne, dans la « Nuts City ».Le fameux « Nuts » lancé aux allemands en décembre 1944 par le général Mc Auliffe restera dans les mémoires. Ce salon c’est tout d’abord les retrouvailles entre copains et pilotes. Se souhaiter les bons vœux de santé et de réussite sportive. C’est aussi l’occasion de faire un petit tour chez les exposants à la recherche de la bonne affaire. Ceux qui souhaitaient se revêtir et s’équiper à moindre coûts auront su profiter des alléchantes ristournes proposées sur les stands. Ce salon c’est aussi et surtout la  remise des licences pour la saison à venir et au vu de la longue file d’attente on peu présagé un nouveau record d’inscriptions. La fédération va réorganiser les catégories. Exit les Nationaux qui intègreront les Inters MX1 ou MX2 en fonction de la cylindrée des machines. Les pilotes Ecolages seront bien récompensés au terme de leurs championnats grâce à de jolis cadeaux offert par l’équipementier Acerbis. L’AMPL souhaite renforcer son comité technique et 3 postes sont à pourvoir au sein de cette équipe en charge du bon déroulement des épreuves. Intéressès ? Vous pouvez contacter la fédération chez : marcel.gourmet@skynet.be

L'AMPL est en deuil - Décès de Michel Pasquasy

La saison au sein de l'AMPL commence par une triste nouvelle puisque nous avons appris le décès de Michel Pasquasy. Cet homme faisait partie de l'organisation des motocross et de ses aspects techniques. Dur dur !! Michel n'avait que 45 ans. Quand la barre de départ tombera en mars prochain en amorçant le début d'une nouvelle saison, c'est certain, les pilotes auront une pensée pour lui ...Toutes mes condoléances à sa famille.

Laurent Lacasse - Nouveau président de l'AMPL

Laurent Lacasse devient le nouveau président de l’AMPL ( fédération motocycliste de la province de Luxembourg ), en remplacement de Marcel Mouton. On ne présente plus le « débardeur de Granhan » qui a fait les beaux jours de l’AMPL pendant 2 décennies en remportant un nombre impressionnant de titres. Que ce soit sur des machines modernes ou « vintages » sa poignée de gaz est toujours restée ouverte en grand. Laurent veut insuffler un nouveau dynamisme à la fédération en privilégiant  le retour à plus de jeunesse derrière la grille de départ. Il sera aussi plus intransigeant qu’en au respect du règlement, de la convivialité et de la sportivité. Fin janvier et après le salon AMPL, nous aurons un idée plus précise du remaniement des diverses catégories. Je souhaite à Laurent le plein de satisfaction dans sa nouvelle mission.

Curiosités Motocyclistes

Je continue mes petites recherches sur le Net afin de peaufiner mon album sur toutes ces curiosités émanant de la moto. Rien de plus simple en « tapant » quelques mots clés dans Google mais c’est plus sympa de retrouver toutes ces petites merveilles au sein d’un seul et même album. Du tuning haut de gamme au prototype encore ranger dans le carton à dessins au passant par l’insolite et l’extravagance, l’homme ne manque pas d’imagination et d’ingéniosité. Ici, rien de « kitch » mise à part quelques modèles " Just For Fun " mais des machines uniques qui ont nécessité un savoir faire indéniable en utilisant des matériaux nobles. Du travail de pro qui suscite pour les amateurs du genre la plus grande admiration. Après les mots, les photos !!

GP de Vitesse - Xavier Siméon et Livio Loi assurés pour 2017

Cette saison 2016 à été un peu plus compliquée que prévu pour Xavier Siméon en mondial moto2. Des incertitudes planaient quand à son avenir puisque son Team actuel à décidé pour l'an prochain d'abandonner la compétition. Finalement, le pilote Bruxellois à trouvé un guidon pour 2017. Il a signé avec le Team Tasca Racing Scudéria et retrouvera un châssis Kalex qu'il affectionne particulièrement. OUF !!! Xavier ne sera pas le seul pilote belge à sillonner la planète GP. Livio Loi qui a fêter ses 19 ans au printemps dernier a également apposé sa signature au bas d'un contrat qui va le lier pour l'an prochain avec le Team Léopard Racing. Le rideau est tombé sur cette saison 2016 avec le dernier GP disputé à Valencia. Livio termine 18ème du championnat et reste un pilote plutôt homogène au vu des ses classements depuis ses débuts en 2013. Xavier ne sera pas parvenu à rééditer une formidable année 2015 qu'il avait terminé au 7ème rang de la classe. Il fini cette joute 2016 en 17ème position finale.  Photos : Zelos


 

Le sourire bien légitime de Livio Loi ( à droite )

En 2017 Xavier Siméon entamera déjà sa 8ème saison en moto2