Retrouvez ici l'émission belge Carters & Pistons du mois de Mai

37 Teams présents aux 8 Heures de Francorchamps et victoire Yamaha

Après sa victoire au 24 Heures du Mans, le « Yoshimura SERT Motul » avait à cœur de défendre ses couleurs face aux meilleures équipes du plateau, notamment le « YART », Champion du Monde en titre. Les pilotes des deux teams belges à savoir le « BMW Motorrad » et ceux du KM99 étaient motivés comme jamais mais dans une course d’Endurance, tout peut arriver. 37 équipes, dont 34 permanentes du championnat du Monde sont montés sur la piste du toboggan des Ardennes lors de ces 8 Heures de Spa-Francorchamps. 
Loris Cresson ( ancien pilote du mondial Supersport ) portait les espoirs d'une nation sur ses épaules avec le Team « BMRT3D Maxxess » qui est passé de Superstock à la catégorie Formula EWC pour 2024. L’équipe a recruté également un autre pilote Belge, Vincent Lonbois comme partenaire de Loris épaulé par Julien Pilot. Finalement, c’est la Yamaha estampillée du n° 1 qui s’impose tout comme en 2023. Les 2 teams belges ont connus des soucis dont 2 chutes pour la KM99 qui termine 16ème. La Suzuki du « SERT » monte sur la seconde marche du podium et la Honda du « Tati Team » se classe en 3ème position. Désillusion pour la BMW n° 37 qui échoue bien loin dans le classement final. Une édition baignée de soleil et des spectateurs plus nombreux que l'an passé. Voilà qui augure un futur prometteur avec une formule réduite à 8 heures de course qui finalement satisfait tout le monde.Photos d’ambiance a voir dans l’onglet « Albums 2024 ». 

13ème anniversaire des 24 Heures de Liège CLASSICS a Mettet

Les 4 Heures de Liège « Classics » organisées comme de coutume sur le circuit de Mettet ont célébrés leur 13ème anniversaire ces 25 et 26 mai. Une édition menée tambour battant par le « Rac Junior de Liège », ancien organisateur des 24 Heures de Francorchamps. Des courses « Sprint » étaient également programmées sous la dénomination « Rac Trophy ». 
Essais et courses du samedi se disputent sous une météo bien ensoleillée. Le lendemain dimanche, une bonne trentaine d’équipages s’alignèrent sur la grille de départ des 4 heures d’Endurance. Parmi les ténors présents, le Français Roger Ruiz, ancien vainqueur des 24 Heures de Spa en 1975 était à nouveau parmi nous. Un exploit pour un pilote qui fêtera bientôt ses 78 ans. Stéphane Mertens, double champion du monde d’Endurance était de la partie également et partageait le guidon de sa Suzuki GSX-R 1100 avec Anthony Hart. Une course d’Endurance est toujours rythmée aux grés des rebondissements et des aléas humains et mécaniques. A cela s’ajoute une météo tranquille mais une première averse s’abat sur le coup de 16h00.  10 minutes avant le terme de la course, le drapeau rouge est agité car une copieuse ondée plus virulente que la première s’écroule sur Mettet et sonnera le glas de l’épreuve. Le duo de tête ( Bruno Weynant – Kevin Kaut ) n’est pas inquiété et impose leur Yamaha avec 4 tours d’avance sur la paire Olivier Russon bien aidé par Marc Fissette au guidon d’une Kawasaki ZXR 750. Sur la 3ème marche du podium s’installe le duo Pascal et Kevin Ettel également sur une Suzuki. Stéphane Mertens termine 4ème tandis que le binôme Roger Ruiz – Jacquy Namèche ( Suzuki GSX 1135 ) se classera méritoirement en 5ème position final. Les résultats et les classements de toutes les épreuves sont visibles sur le site de chronométrage : https://ris-timing.be/

La Kawasaki du duo Fissette - Russon

La moto victorieuse

Les Superbike en piste

3ème position final pour la paire ETTEL

Le français Roger Ruiz est un habitué des 4 Heures de Liège et accumule les podiums. 77 ans, Respect !! 

Le circuit de motocross de Lierneux : Officialisé et inauguré 

Ce mercredi 22 mai était une journée importante pour le motocross belge. On inaugurait en effet une toute nouvelle infrastructure dédiée à la pratique de la moto tout-terrain.  Après de longues palabres et des années de combat pour préserver une piste construite à l’époque pour accueillir le championnat du monde de motocross junior et en faire un véritable outil de travail, André Mathieu, porteur du projet, se voit enfin récompensé de ses efforts. 
Joël Smets, 5x champion du monde entouré des autorités communales locales de Lierneux et de Vielsalm, s’étaient déplacés pour célébrer plutôt anonymement cette inauguration. Soutenu par « Yamaha Motor Europe » André Mathieu se réjouit de ce nouveau partenariat : « C’est une nouvelle étape importante dans notre développement. Avec Yamaha comme sponsor principal, nous entrons dans une nouvelle ère pour le circuit de Lierneux. ( source : mxmag )
Dans ces temps difficiles même sur le plan environnemental, on peu parler d’une incroyable avancée. Dans un pays qui peu se targuer d’aligner 52 titres individuels de champion du monde de motocross, le circuit de Lierneux devient enfin un site d’entrainement semi permanent accessible a tous les amateurs de sports tout terrains. Ouf !!! ( photos : internet ) 
Pour plus d’infos, visitez le site : https://mx-lierneux.be/

motogp : Retour vers le passé en 2027

La catégorie reine des Grands Prix motos prépare sa mutation prévue en 2027. Après une évolution galopante axée sur les performances absolues et des vitesses de pointe hallucinantes ( 350 km/h ) il était peut-être temps de revenir a un peu plus de modération. Les motogp équipées de moteur à 4 temps sont apparues au championnat du monde en 2002. Tantôt cubant 800cc pour finalement adopté des moulins de 990cc. Pour 2027, ces machines n’excèderont pas 850cc. Les performances seront moindres mais la fiabilité des moteurs devrait être accrue. Comme déjà annoncé, les carburants 100 % durables seront les seuls encore autorisés en 2027. Les réservoirs vont perdre en capacité, passant de 22 à 20 litres. Dans les courses Sprint, chaque machine ne pourra embarquer que 11 litres. 
L'aérodynamisme des motos a pris une part de plus en plus cruciale dans les performances de ces motos, quitte à défigurer ces prototypes avec des appendices certes utiles mais souvent disgracieux. Ici aussi, de nouvelles règles seront d’application. Les dispositifs destinés à limiter le cabrage lors des départs et à abaisser l'assiette en ligne droite seront tout simplement proscrits a l’avenir. Voici pour les principaux changements, la liste n’est pas exhaustive.  Certains verront ces modifications comme une régression et d’autres l’accepteront comme une mise à jour afin d’optimiser la sécurité des pilotes en réduisant la fougue de leur machine.  

En 2002, Valentino Rossi devient le 1er champion du monde motogp à moteur 4 temps sur sa Honda « RC211V » 

AMPL : Motocross a Winville

La saison continue au sein de l’AMPL et c’est le club de Winville qui organisait son motocross ces 4 et 5 mai. La journée du samedi se passe sans problème mais en fin de journée, la pluie annoncée est au rendez-vous. Elle tombera copieusement en soirée, transformant le circuit et ses abords en pataugeoire. Heureusement, les conditions seront bien plus clémentes le lendemain dimanche et il faudra patienter un peu pour que l’ensemble du site s’assèche. Le circuit est pierreux mais pour l’an prochain, si tout se passe comme prévu, ce sont 7.000 m³ de terre qui seront acheminés pour offrir aux pilotes un circuit encore plus plaisant. J’arrive le matin et demande un jeton pour un café. « Pas besoin de jeton monsieur, le café est offert !! ». Relativement rare, c’est bon de le signaler, merci !! 
La 1ère manche « Inter Mx1 » est remportée par Kévin Fors, un habitué aux victoires. Il devance Tanguy Gabriel et Adrien Wagner. Bryan Boulard s’impose en « Mx2 » devant Lucas Adam au terme du 1er débat, Sam Jordant termine 3ème. En catégorie « Espoirs » c’est Axel Donnay qui se montrera le plus vivace, devançant dans la 1ère joute, Christopher Jeangout. Prochain motocross a Cherain, terre natale de la fédération, les 11 et 12 mai. 

Le retour en compétition de : «Bimota by Kawasaki Racing Team »

Alors que le Championnat « Superbike » 2024 bat son plein, un retour très attendu se profile à l’horizon pour 2025 : celui de Bimota. Cette marque légendaire, connue pour son ingénierie raffinée et ses performances exceptionnelles sur les circuits, fera un retour spectaculaire dans le monde des courses SBK. Grâce à une collaboration stratégique avec Kawasaki, Bimota s’apprête à intégrer ce championnat  avec une toute nouvelle machine. La coopération des deux constructeurs donnera naissance au « Bimota by Kawasaki Racing Team », une initiative qui verra les deux entreprises mettre leurs ressources en commun pour affronter la compétition au plus haut niveau.
On rappellera que la marque « Bimota » a été présente lors de la première année du WorldSBK en 1988 lorsqu’elle a frôlé le titre avec un certain Davide Tardozzi (cinq victoires) et s’est également illustrée avec Stéphane Martens (deux victoires). En 1989, Giancarlo Falappa remporte trois succès et termine à la sixième place du mondial. En 2014, Bimota réapparait avec les motos « EVO BMW » en collaboration avec l’équipe Alstare. Le nom « Bimota » créé en 1966 est en fait, l’assimilation des deux premières lettres des noms de ses trois pères fondateurs : Valerio Bianchi, Giuseppe Morri et Massimo Tamburini. 

Belle performance pour deux Teams belge aux 24 Heures du Mans

Les 24 Heures motos au Mans ont marqué l’ouverture du championnat du monde FIM 2024 et ont vu s’imposer la Suzuki du « SERT » n°12. Le team BMW Motorrad World Endurance  dirigé par Werner Daemen (BEL) a réalisé une excellente entrée en matière avec la BMW M 1000RR n° 37 en franchissant le drapeau a damiers en seconde position. 
Werner Daemen, Team Manager BMW Motorrad : 
« Je suis extrêmement fier que nous ayons terminé deuxième . Mes trois pilotes :  Markus Reiterberger -  Ilya Mikhalchik et Sylvain Guintoli ont accompli un travail remarquable et personne n'a chuté. Nous avons connu quelques difficultés dans la nuit quand il faisait très froid mais les pilotes ont su faire face aux conditions. Je suis convaincu que nous pouvons nous battre pour la victoire pour les prochaines épreuves de ce championnat ».
La Yamaha KM99 ( Team belge ) était positionnée dans le Top 5 jusqu’à la petite chute de Randy de Puniet. Malgré les nombreux défis, l'équipe belge, composée des 3 pilotes français, Randy de Puniet, Florian Marino et Jérémy Guarnoni, a fait preuve d'une cohésion exceptionnelle et d'une grande habileté tout au long de la course.
Mario Kupper, Team Manager : « Nous avons franchi la ligne d'arrivée à la 13ème place au classement général et à la 9ème position dans la catégorie EWC. Bien que le résultat final n'ait pas répondu à nos attentes initiales, nous sommes fiers des efforts incessants de toute l'équipe pour terminer la course et réaliser une telle remontée dans des conditions de course difficiles, notamment face aux conditions météorologiques rigoureuses. On vous donne rendez-vous à Spa les 7 et 8 juin pour la suite de notre aventure ».

En comptant la victoire « Superstock » de Grégory Fastré en 2013, Suzuki a remporté une 15ème victoire sur le circuit de la Sarthe.

l'Orval Country Chapter a roulé pour Cameron

Je roule seul en moto depuis un petit bout de temps et l’envie de rejoindre un groupe de motards pour me balader et changer mes habitudes, me titillait depuis un petit temps. Je découvre sur le net, l’existence de  « l'Orval Country Chapter Belgium du Harley Owners Group® » qui organisait ce 14 avril, une balade caritative à partir de Bastogne pour rejoindre leur port d’attache à Chassepierre, au camping « Les Cabrettes ». Cela fait 6 ans que ce club se mobilise pour aider la petite Cameron alias « Poupette » ( photo ) atteinte de trisomie. 150 bécanes sont présentent sur le site du Mardasson pour cette journée de soutient et de plus, la météo est clémente. L’organisateur attendait 70 motos, c’est plus du double qui avait répondu présent. Le tracé passe un peu par le Luxembourg et au niveau de la qualité du réseau routier, on remarque tout de suite la différence.

Une halte à Neufchâteau était prévue pour se chasser un ch’tit kawa avant de continuer sur Chassepierre, notre terminus. Un repas était prévu pour les « bikers » préalablement inscrits.  Cameron nous accueillait avec le sourire et fut rapidement entourée de tous ces sympathiques motards venus d’horizons différents. Je me tiendrai au courant des manifestations de l’Orval Country Chapter et me donne déjà rendez-vous l’an prochain pour une nouvelle promenade charitable. Grand « V » a tous !! 

Curiosités Motocycliste

Je continue mes petites recherches sur le Net afin de peaufiner mon album sur toutes ces curiosités émanant de la moto. Rien de plus simple en « tapant » quelques mots clés dans Google mais c’est plus sympa de retrouver toutes ces petites merveilles au sein d’un seul et même album. Du tuning haut de gamme au prototype encore ranger dans le carton à dessins au passant par l’insolite et l’extravagance, l’homme ne manque pas d’imagination et d’ingéniosité. Ici, rien de « kitch » mise à part quelques modèles " Just For Fun " mais des machines uniques qui ont nécessité un savoir faire indéniable en utilisant des matériaux nobles. Du travail de pro qui suscite pour les amateurs du genre la plus grande admiration. Après les mots, les photos !!